14 août 2006 : je m'envole !

Publié le par aldric

L'heure du grand départ approche... Environ 8000 kilomètres me sépareront bientôt de la métropole. Contrairement à  ce que j'ai pu entendre ici et là à propos de mon départ pour Cayenne, je ne vais pas casser des cailloux, même si c'est une carrière qui m'attend ! Bien avant Internet, le téléphone portable, les e-mails et les blogs, Jean Galmot déclarait : "Partir. Etre libre. N'avoir d'autre maître que soi... La vie aux colonies est la plus grande école d'énergie et de courage... Lorsqu'un homme est tenté par le goût de l'aventure, des voix autour de lui disent : 'il est maintenant établi qu'un jeune homme qui part aux colonies est taré... Les colonies appartiennent à de grands seigneurs féodaux qui n'auront pour toi ni merci ni justice... si tu tentes de résister, ils te casseront les reins.' C'est pour cela qu'il faut dire au jeune homme résolu, que la vie coloniale mérite d'être vécue. C'est une vie ardente... Il faut choisir : être libre ou être esclave. Mais quelles joies lorsque le succès vient ! ... La vie n'est féroce pour vous que dans le milieu bourgeois qui vous oppresse. Si vous croyez à la beauté, à la justice, à la vie, tentez votre chance, allez-vous-en..." (cité par Blaise Cendrars dans Rhum, L'Aventure de Jean Galmot). A tous ceux à qui je n'ai pas pu dire au revoir, je vous laisse en musique avec ce morceau que Vera Lynn chantait en 1939, We'll meet again !

Publié dans mangrove

Commenter cet article