Le nerf de la guerre

Publié le par aldric

Les réunions de rentrée sont arrivées, et avec elles je commence à mieux comprendre la situation particulière qui existe en Guyane. Dans un endroit où les ethnies sont si nombreuses, si différentes et si cloisonnées, le lien social repose sur le commerce d'une part, et l'éducation d'autre part. Or, j'ai été déçu de constater le nombre de fonctionnaires sclérosés qui sévicent ici. A la réunion d'accueil, les participants semblaient hantés par une seule idée : le magot. Chacun y va de sa petite question concernant la prime et les aides, toujours en fonction de sa situation particulière. Il apparaît maintenant comme une évidence que nombreux sont ceux qui sont venus ici en espérant amasser de l'argent. Quelle ironie de les entendre ensuite critiquer les garimpeiros, les chercheurs d'or brésiliens qui entrent en Guyane par les fleuves pour espérer glâner quelques pépites !

Les discours successifs des "hauts fonctionnaires" du Rectorat de Guyane ont fait bien peu pour améliorer les choses, véritables tissus de démagogie. Ici on ne fait pas grand chose, alors on brode de beaux discours pour cacher la vérité derrière des rideaux de dentelle. Le recteur a parlé de "demande populaire" en 1987, alors qu'il s'agissaît plutôt de véritables émeutes à Cayenne... Mais tout va bien, car "il les a compris" ! Un éditorial récent signé par notre recteur s'intitule par ce slogan militaro-publicitaire : "A l'absentéïsme, on répond présent !" Ce qui dénote bien l'absence de communication entre la base et le sommet... Le prof de technologie chargé de nous exposer les spécificités locales en matière de cultures et de pédagogie s'en est tenu à la surface des choses, résumant chaque fait par la notion de "problème" ou "d'échec" mais sans jamais parler de solution. Il est vrai que le diaporama qu'il avait conçu était très beau, et j'espère que les établissements de Guyane bénéficient du même matériel...

Dans mon collège, cité dernièrement par RFO Guyane comme "le deuxième établissement le plus violent du département", on semble adopter le même comportement, même s'il est un peu trop tôt pour juger aujourd'hui. En guise de bienvenue, j'ai appris que "cassais les pieds" de la principale adjointe. J'ai décidé aussitôt de me présenter dorénavant à elle comme "M. Casse-Pieds", et je promets de m'y tenir. Ici, on grapille de petits avantages en faisant passer des valises d'hypocrisie sous la table, tandis que les néo-arrivants jouent les ramasse-miettes ! Mais on ne perd pas une occasion de rappeller combien "l'esprit d'équipe", "le travail d'équipe" sont importants...

Changeons de domaine : j'ai enfin réussi à faire installer le téléphone chez moi ! Les bureaux de France Telecom sont ouverts à Cayenne le matin seulement. Ils m'ont envoyé des techniciens pour activer la ligne. Rendez-vous à 10h, les techniciens arrivent vers 13h30 ! Finalement ils n'arriveront même pas à activer la ligne. Par contre, ils me font comprendre à demi-mot qu'il va falloir aligner une petite prime de 40 EUR en liquide si je tiens à avoir le téléphone... Entre-temps, ils ont rencontré mon coloc', qui leur a appris leur boulot, et ils ont fini par installer la ligne ! Pour les 40 EUR, je n'ai pas cédé, par contre je n'ai pas oublié d'appeller France Telecom pour leur faire part de ce que je pensais de leurs employés...

Quittons ce morne quotidien pour un détour (les mauvaises langues diront, un "demi-tour") du côté du monde animal : en ce moment, chaque soir, une grande libellule (10 cm) vient se poser près d'une des lampes de la terrasse. De couleur verte, elle a la tête toute ronde, comme si elle portait un casque, et sa queue est en forme de pince. La chienne Guyane attend patiemment qu'elle parvienne à sa portée pour l'anéantir, mais la libellule semble savoir qu'elle ne risque rien tant qu'elle reste à la hauteur... La vidéo est de très mauvaise qualité, mais je ne voulais pas vous laisser sans quelques images après ma diatribe...


Visite Nocturne
Vidéo envoyée par aldric_dussourt

Publié dans mangrove

Commenter cet article

Aldric 10/11/2006 17:23

Bien dit, Hiéro !

JérÎme 04/11/2006 01:52

Monsieur Cassais les pieds ? Ca me rappelle quelquechose... lorsque je bossais comme surveillant. Je vois qu'en Guyane comme ici, les voix de l'Administration sont impénétrables.

Aldric 13/09/2006 20:48

Alors Jeanf, on répond toujours pas au téléphone ?

guillaume 13/09/2006 00:14

surbooké sans doute...

jean-françois 13/09/2006 00:09

t'es mort?