CACAO

Publié le par aldric





Plusieurs semaines de silence, et voici de nouvelles images de Guyane... Noël approche à grands pas mais ici cela ne se voit pas vraiment. Les quelques décorations qui ornent les routes tropicales, les pères noëls qui escaladent les balcons avec leurs manteaux Coca-Cola, ne parviennent pas à faire oublier les 30° quotidiens.

La saison des pluies se rapproche chaque jour. Les averses se font de plus en plus fréquentes. La pluie dure parfois deux jours entiers, parfois quinze minutes. Chaque soir, des dizaines de batraciens se regroupent devant la terrasse et se nichent jusque dans les recoins de la maison : de l'énorme et placide crapaud-buffle à la véloce grenouille qui s'accroche au plafond, on trouve de tout dans les couloirs, près de la douche, derrière le buffet... Il faut les évacuer avant de fermer les fenêtres sinon on les retrouve mortes au matin, au pied des volets. Encore une habitude qui se prend vite !




Voici quelques images de Cacao, un village peuplé de réfugiés Hmongs, parachutés au coeur de la forêt par les magnanimes autorités françaises en 1977. Depuis, le village s'est considérablement développé et les Hmongs assurent aujourd'hui une grande partie de la production agricole de Guyane.





Au marché, les Hmongs vendent aussi de l'artisanat local, notamment des broderies aux détails très soignés.







Cacao est perchée sur un plateau qui offre un impressionnant point de vue sur la forêt.





Le Planeur Bleu est une association présentant une énorme collection d'insectes, papillons et araignées de toute sorte... Bientôt en DVD...



La route de Cacao est aussi étroite et sinueuse qu'un route de montagne, et aussi endommagée qu'un route tropicale. A mi-parcours, se dresse une forteresse de bois à l'aspect médiéval : un édifice Hmong ? Eh bien non, c'est Pascal, un métro passionné de JRR Tolkien qui a construit ce surprenant château en bois en hommage à l'heroic-fantasy. Pascal est aussi un passionné de serpents, et c'est dans le château qu'il expose ses plus beaux spécimens. On ne repart pas du château sans avoir pris plusieurs boas dans ses mains !



Merci à Maxime pour les photos ! Quant à moi je prépare un petit film qui vous permettra d'apprécier ces quelques balades en mouvement... Mais il faudra régler le chauffage sur 30° pour être vraiment dans l'ambiance !

Enfin, on regrette que je ne parle pas plus de mon travail sur ce blog. Devoir de réserve oblige... Il y aurait pourtant tellement à dire des conditions de vie et de travail de nos élèves ! Certains prennent le bus le matin à 6h10, et le soir à 18h35. En l'absence de cantine, nombreux sont ceux qui n'ont pas le temps de manger le midi. Un problème qui en cache un autre : certains élèves n'ont pas de quoi manger chaque jour et dorment dans des bidonvilles. En dépit de l'uniforme, les inégalités sociales se perçoivent à travers les chaussures, les bijoux et les sacs. Les t-shirts blancs n'effacent pas les souffrances qui se lisent sur ces visages. Les salles de classe, qui voient se succéder des groupes de 30 toute la journée, ne sont pas climatisées. Les bureaux de l'administration, eux, disposent de la clim' : on ne respire pas le même air...

Publié dans mangrove

Commenter cet article

Isa 28/09/2008 20:27

Et non, ce n'est pas lui qui l'a construit et en plus, le terrain ne lui appartient pas!

cominotti 08/11/2007 16:44

Pour information, Pascal n'est pas le constructeur. Sacré Pascal !

Aldric 17/12/2006 21:06

Nous avons accueilli récemment Stéphane, un autre saint-laurentais qui est venu filmer nos grenouilles... N'hésitez pas à aller voir son blog (certains vidéos sont énormes !) et jetez un coup d'oeil ici pour visionner la grenouille-acrobate d'hier soir :http://dometstephenguyane.travelblog.fr/spectacle+%E0+domicile...-17122006-062904-lp-83698.php